La trigonométrie

La trigonométrie se définit par les grandeurs relatives aux angles de triangle. Elle remonte à Hipparque (IIe siècle avant J-C.), mais connut son expansion véritable avec les mathématiciens arabes. Cette branche des mathématiques était liée à l’astronomie, ce qui a permis l’étude du mouvement des astres. Les astronomes grecs utilisaient une seule grandeur, la corde d’un arc. Les Indiens l'avaient remplacée par le sinus dès le VIe siècle après  J-C. A l’aide de cet outil, les astronomes arabes développèrent la trigonométrie en trouvant la solution de toutes les figures triangulaires sphériques et planes, afin de répondre aux besoins grandissant de l’astronomie et de la cartographie. De plus, la trigonométrie favorisa le développement d’une autre branche des mathématiques. Elle se nomme le calcul par approximation. L’astronomie hellénistique (branche de l'astronomie babylonienne et grecque) n’avait introduit qu’une seule grandeur trigonométrique : la corde d’un arc. Les Indiens avaient remplacé la corde par le sinus et dressé une petite table des sinus. L’astronomie arabe, bien qu’en grande partie ptoléméenne, avait adopté cette innovation indienne.

                 

                                         
   Le sinus et la corde d'un arc

 


(NB: cette partie aurait très bien pu être associée à la partie Mathématiques mais comme elle est très liée à l'astronomie nous avons choisie de la placer ici)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site