Amélioration des mesures

Notons aussi que les connaissances des arabes eurent d’autres applications, en particulier pour la navigation en mer et pour les déplacements des caravanes dans les coins inexplorée où les objets céleste était leurs seules repères. 

Comme les astronomes arabes était très curieux, ils recalculèrent la durée de l’année solaire et l'inclinaison de l'écliptique; ils trouvèrent des résultats bien meilleurs que les astronome Grecs. Mais les résultat différaient de ceux de Ptolémée et des anciens astronomes arabes alors ils connurent quelque doutes.

Comme bien d'autres astronomes avant eux, plusieurs scientifiques musulmans savaient que la terre était sphérique (grâce aux Coran). En calculant la longueur d’un degré terrestre, ils réussirent à mesurer le diamètre et le contour de la Terre avec une précision remarquable. Quelques astronomes arabes très en avance émirent même l’hypothèse de la rotation de la terre autour de son axe, mais d’autres, plus traditionnels comme l'Eglise, repoussèrent cette théorie car selon l'interprétation des Écritures, la Terre ne pouvait être que rectangulaire et plane. Elle ne reconnaîtra son erreur que très tardivement.

C'est pour cette raison que les astronomes arabes eurent besoin de nouveaux outils mathématiques qui pouvaient leurs permettre de démontrer cette théorie. Cela les amena à développer une discipline à part entière, la trigonométrie.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×